PERPIGNAN POUR LES NULS

29/01/2017

À Superpignan, on est à l’écoute de vos questions. Bon, on n’y répond pas toujours c’est vrai, mais il y en a une qui a particulièrement retenu notre attention : nous on est pas d’ici, on vient d’emménager, ou, on est expats, on vient d’être mutés ici, on aimerait bien connaître quelques bons restos, est-ce qu’on est sur le bon site ? Du coup à Superpignan, on s’est dit qu’un petit Perpignan pour les Nuls ça ne serait pas du luxe.

Alors c’est quoi Perpignan ?
Bon, on ne va pas copier-coller Wikipédia, si tu veux savoir le nombre d’habitants, fais un coup de Google.
En revanche, ce que nous on peut te dire, c’est que sous ses airs de ville de la lose économique, Perpignan la Catalane est un petit joyau, une ville à haut potentiel.
C’est vrai, tu vas nous rétorquer, elle a loupé le coche à plusieurs reprises dans sa vie et du coup elle fonctionne souvent repliée sur elle-même. Google Map aurait même envoyé un drone pour repérer les industries, on raconte qu’il a explosé en vol à force de chercher.
De fait, Perpignan pète un peu les scores au niveau du chômage, et bouffe une part non négligeable du budget de la CAF et du conseil départemental. Alors si d’aventure tu as quelques ambitions de carrière, que tu n’as pas de réseau et que tu comptes sur ton talent, autant te dire que la ville peut te faire perdre tes boulons un à un.
C’est pour ça que, quand tu n’es pas un de ses enfants, c’est encore plus tendu alors découvre-toi un cousin, un oncle, une tante imaginaires bien d’ici et fais du name dropping à chaque fois que tu déblatères, ça passera crème parce que Perpignan ne s’encombre pas outre mesure avec la méritocratie.
Pourtant Perpignan, tu finis souvent par y revenir, euphorique de ralentir le rythme, mais sur le tard, parce qu’elle est restée drôlement canon du centre-ville, elle balance même des œillades aguicheuses aux quatre coins de la France pour te retrouver.
Dernièrement, elle a fait tourner sur le Net une vidéo la mettant particulièrement en valeur, simple, plutôt efficace et qui t’appelle : « Viens ! Reviens !» Comment y résister ? Après ça, tu peux quand même retourner sur Google pour checker les monuments à visiter, ça t’en bouchera un coin ou deux.
C’est vrai qu’il y a de la réussite à Perpignan.Certains s’y emploient avec cran, chacun à son niveau : bonne bouffe et bons vins, parcours de soins de grande qualité, malgré une accessibilité pas très swag (71e du dernier baromètre de l’Association des Paralysés de France), nouveau parc des sports aux petits oignons, bons signaux urbanistiques même si, nous dit-on dans l’oreillette, le sens des rues change aussi souvent que l’état d’un feu tricolore, musée en cours d’injections de botox, programmations pointues au théâtre, festivals et évents annuels sympas à fort rayonnement et pointures de la littérature française en dédicace, prix littéraires.

Et que trouveras-tu en 2025 ?
Tu verras des choses formidables : Perpignan sera une ville moderne, lifestyle, gastro, éco-exemplaire, connectée, accessible à tous et riche de sa mixité. En 8 ans, elle aura retrouvé son identité urbaine et enfin pris la place que sa situation géographique et ses atouts lui confèrent naturellement. Mais pour cela, il faudra qu’elle ait laissé sa chape de plomb au vestiaire, et tu ne la reconnaîtras plus tellement elle aura envie de danser une sardane endiablée.
La génération Minitel aura reconnu que la  génération Y sera mieux configurée pour développer une ville audacieuse et entreprenante.
Rassure-toi, à Superpignan, on n’a pas fumé la moquette, on croit vraiment en notre ville, on veut rendre super Perpignan, alors on l’imagine dans une vision globale, où le social, l’environnement, la culture, l’urbanisme seraient interconnectés. En infusant du sang neuf, Perpignan trouvera le 1 qui lui manque pour faire 2.

Allé en haut